Err

Achetez de la Vitamine C en poudre

Vitamine C Prévient et améliore le diabète ?


L’Organisation Mondiale de la Santé OMS tire la sonnette d’alarme car le taux mondial des diabétiques explose littéralement. 442 millions d'adultes souffrentde diabète, soit une personne sur 11. Laprogression fulgurante de cette maladie chronique suscite l’inquiétude desscientifiques et des organisations de santé. Des stratégies et des plansgouvernementaux ont bien été mis en place pour juguler ce fléau, sans grandsuccès.
Tout le monde s’accorde à dire que les mesures diététiquesreprésentent un des éléments incontournables pour prévenir et améliorer laprise en charge du diabétique. Nous savons tous qu’un régime hypoglucidique et hypolipidique est nécessaire. En revanche, nousconnaissons moins l’intérêt des micronutriments comme les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments et les acides gras essentiels, dans la lutte contre cette maladiechronique. Pourtant, il existe de très nombreuses études expérimentales quimettent en lumière des actions métaboliques débouchant sur des améliorationssubstantielles du diabétique. Elles restent à ce jour peu connues de lamajorité du corps médical.
C’est pourquoi, nous avons choisi de mettre en avant l’un deces nutriments. Et notre choix s’est porté sur le nutriment qui joue un rôle unique,multiple, et fondamental dans la prévention et la lutte contre le diabète:la vitamine C.
L’acide ascorbique (la vitamine C ) est connu comme étant unpuissant antioxydant, qui contribue à la synthèse des collagènes, à la réduction de la fatigue, àl’augmentation de la biodisponibilité du fer, et à la stimulation du système immunitaire.
En revanche, presque personne ne sait, même parmi lesmédecins, que la vitamine C augmente l’absorption du Chrome. Or, ce micronutriment est essentiel au métabolisme du pancréas et donc de l’insuline. De ce point de vue, elle revêt unintérêt qui gagnerait à être connu pour une meilleure prise en charge du diabétique.
La similitude structurelle entre la vitamine C (C6H8O6) et le glucose (C6H12O6) les mettent en concurrencedans les processus de production d’énergie par les mitochondries. Selon les études présentées par ledocteur Thomas Levy, cette concurrence expliquerait pourquoi les sujetsdiabétiques présentent de faibles taux d’acide ascorbique dans le plasma sanguin et les leucocytes.
Selon le Docteur Thomas Levy, le diabète semble exercer le plusfort de son impact négatif sur le corps en raison de la carence chronique envitamine C à la fois dans les tissus et dans le sang.
La production de stress oxydatif, qui crée les radicaux libres, est plus grande chez les diabétiquesen raison de l’hyperglycémie. La vitamine C qui est un puissantantioxydant est en mesure de neutraliser les radicaux libres causée parl’hyperglycémie. Là encore, la vitamine C apporte une aide significative. Denombreuses études scientifiques ont mis en évidence des résultats significatifsavec des doses de 1 gramme par jour.
Récemment, une étude publiée en Mars 2019 dans le journal«DIABETES, OBESITY AND METABOLISM», montre qu’après 24 heuresseulement, on obtient une amélioration de la glycémie postprandiale chez les diabétiques de type 2.Après 4 mois, on obtient une réduction de la tension artérielle. La dose de vitamine C donnée auxparticipants de cette étude est de 500 mg, 2 fois par jour avant ou après lesrepas (soit 1000 mg/jour).
Ces résultats sont confirmés par deux autres études. Lapremière a conclu que l’acideascorbique associé à la Metformine(traitement de base chez les diabétiques) était plus efficace que la Metformineseule pour réduire les risques de complicationscardiovasculaires liées au diabète.
Dans la deuxième étude, le traitement à la vitamine Cassociée à la Metformine a été bientoléré, exempt d’effets secondaires et à coût faible. Il permet l’améliorationde la glycémie à jeun, la glycémie postprandiale et l’hémoglobine glyquée. Seloncette étude, une supplémentationorale en vitamine C est considérée comme un adjuvantthérapeutique particulièrement attractif dans le traitement dudiabète de type 2.
Il est bien connu que les diabétiquessont plus vulnérables aux infections et aux agents pathogènes. Contrebalancercette fragilité nécessite, là-encore, un apport supplémentaire en vitamine C,puisque cette molécule naturelle permet de renforcer les défenses immunitaires.Elle contribue parailleurs à réduire la fatigue chronique et intense, souvent associée à unesomnolence chez les personnes dont le diabète est mal contrôlé.Elle améliore et accélère aussi le processus de cicatrisation chez lesdiabétiques qui, rappelons-le, sont souvent en proie à cette problématique. Eneffet, la vitamine C booste la synthèse des collagènes, ces protéines structurantes,qui sont le «ciment» qui permet la cohésion de tous les tissus del’organisme.
Ces facettes de la vitamine C sont peu connues du corpsmédical. Des études expérimentales ont pourtant démontré l’intérêt de lasupplémentation chez les diabétiques. Les résultats montrent, chez lesdiabétiques de type 2, une efficacité rapide, en 24 heures seulement, sur laglycémie postprandiale. Les sujets de cette étude ont aussi obtenu uneréduction de la tension artérielle en l’espace de 4 mois seulement. Une autreétude montre une réduction du risque de complications cardiovasculaires enl’espace de 12 mois. Pourquoi s’en priver?

Auteur

Ines Rais

Nutritionniste



Rédigé le  20 nov. 2019 10:01  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site